x
  • Textes
  • Informations
  • Info






    Balade, 2012

     

    installation, a room filled of glass sheets on the ground, variable dimension

    Like a window through the floor, the space spreads before our eyes. We have to walk on a precarious membrane of glass. It makes the depth of the landscape appear. For each blurred step, the environment moves around us. Then, we easily get caught up in the spirit of the game. Reflections move with our mouvements.


    -
    Installation de verre à vitre au sol, dimensions variables

    Comme une fenêtre au sol, l’espace s’offre au regard. Il s’agit de marcher sur une membrane de verre précaire mais toute en profondeur.
    L’environnement glisse et nous englobe à chaque pas incertain que l’on fait. Puis, on se laisse prendre au jeu, s’abandonner, comme happé par ces images mouvantes qui ne dépendent que de nous dans nos déplacements.

    « La marche est ainsi : instrument de recherche qui nous met en présence de l’imperceptible, qui joue avec lui, soit pour repérer, soit pour le produire, soit pour le recueillir […] »
    Thierry Davila, Marcher, créer. Déplacements, flâneries, dérives dans l’art de la fin du XXe siècle, Éditions du Regard, Paris, 2002, p.114

    L’installation nous livre un paysage propice à la divagation. Et le parcours du regard est le reflet en formation d’un devenir éphémère.